Menu

Techniques d’optimisation énergétique et aérothermie

décembre 24, 2020 - Photovoltaique
Techniques d’optimisation énergétique et aérothermie

France PAC Environnement réalise depuis plus de 10 ans l’optimisation énergétique des bâtiments et plus particulièrement des habitations. Nous avons pu constater que la majeur partie du parc immobilier français est désuet en terme énergétique. Nous apportons donc un ensemble de solutions permettant d’obtenir des habitations avec un impact environnement limité. Pour cela nous avons développé des compétences dans des domaines divers comme le chauffage, et l’isolation.

En effet, nous avons en premier lieux cherché a limiter l’impact environnemental et économique des besoins en chauffage d’une habitation. En moyenne les foyers français consacrent 65% de leur dépenses énergétique au chauffage. Pour cette raison France PAC Environnement a en premier lieu développé des compétences afin de limiter les besoins en chauffage d’une habitation. Les solutions pour parvenir a une réduction des besoins en chauffage sont diverses, mais la plus pertinente et consiste a optimiser l’isolation de l’habitation afin de conserver la chaleur produite au sein de l’habitation.

Un chauffage plus éco-responsable avec l’aérothermie

Comment limiter les déperditions énergétiques

La limitation des pertes calorifiques constitue une base essentielle d’une rénovation énergétique efficace. En effet, il est capital de faire la chasse aux déperditions énergétique. France PAC Environnement recommande d’agir en priorité sur les parties hautes de l’habitation. L’air chauffé se dilate est devient donc plus léger. L’air chaud a donc tendance a s’élever pour finalement s’échapper par la toiture.

Isolation des zones sensibles

Plusieurs solutions permettent de conserver la chaleur produite au sein de l’habitation. La solution la plus évidente consiste a projeter de la matière isolante directement dans les combles. Cette méthode d’isolation s’appelle le soufflage. Comme son nom l’indique, elle consiste a souffler des flocons de matière isolante qui vont s’agglomérer pour former un tapis d’isolation uniforme et sans rupture afin d’assurer une isolation optimum. Ce type d’isolation présente nombre d’avantage puisqu’elle permet dans un premier temps d’obtenir une nette amélioration de l’isolation sans nécessiter d’intervention au sein de l’habitation. Lorsque l’accès est possible par le biais d’une trappe, un tuyau permet de souffler directement la matière isolante. Lorsque l’accès n’est pas facilité, il est possible d’obtenir un accès simplement en détuilant un espace suffisant pour permettre d’introduire le tuyau.

Ce type d’isolation respect les différentes normes et exigences nécessaire. En effet, les matières utilisées sont 100% d’origine naturel et donc 100% recyclable. Elle ne génère pas de poussière ni de gaz. Elles sont imputrescibles et hydrophobes de façon a éviter toutes moisissures néfastes. Elles résistent au vent et ne génère pas de surpoids qui pourraient impacter la structure globale de l’habitation. Ce type d’isolation permet en moyenne de réduire de 30% la facture énergétique dédié au chauffage. Dans le même esprit, il est possible d’opérer a une isolation des murs par l’extérieur. Ce type d’isolation présente aussi de nombreux avantages. Elle permet de réduire la facture énergétique dédié au chauffage de 20%. Elle permet de ne pas rogner sur la surface habitable puisqu’elle ne nécessite aucune intervention au sein de l’habitation. En plus de permettre une rénovation énergétique efficace, elle apporte une véritable solution de rénovation esthétique.

Une ventilation conçue pour limiter les pertes thermiques

France PAC Environnement propose aussi des solutions afin de réduire les déperditions énergétiques liées aux problématique de ventilation. En effet, nos habitations nécessite l’utilisation de ventilation permettant un renouvellement nécessaire de l’air intérieur. Cependant, lors de l’extraction de l’air intérieur, dans la majeure partie des installations, l’air expulsé porte les calories produites par la solution de chauffage. Pour limiter cet impact, France PAC Environnement s’appuie majoritairement sur les avantages apporter par une VMC Double Flux.

En effet, cette technologie permet un renouvellement efficace de l’air intérieur tout en permettant de conserver la chaleur produite au sein de l’habitation. Cette solution technique capte l’air frais depuis l’extérieur et le filtre de façon a s’assurer de l’élimination de près de 95% des allergènes. Lors du passage dans la VMC Double Flux de l’air extérieur et de l’air intérieur en parallèle, le flux d’air frais se charge des calories contenu dans le flux d’air sortant. La VMC Double Flux permet donc un échange de calories sans échange d’air. Cette technologie permet de limiter les pertes liés au renouvellement de l’air réduisant ainsi la facture énergétique lié au chauffage de 15%.

L’usage combiné d’une isolation plus efficace et d’une VMC plus performante permet d’obtenir d’excellents résultat. Bien évidemment, d’autres solutions permettent aussi de réduire les besoins de chauffage de l’habitation sans négliger le confort. Un changement de fenêtre peut par exemple apporter un réel intérêt en permettant de réduire les déperditions de l’ordre de 10%. Cependant, il peut être nécessaire d’optimiser le type de chauffage utilisé pour apporter confort et économies d’énergies.

Quels sont les solutions de chauffage les plus adaptées ?

France PAC Environnement s’appuie majoritairement sur l’aérothermie pour apporter une solution de chauffage efficace, économique et écologique. En effet, l’aérothermie est une solution de chauffage basée sur l’exploitation d’une énergie renouvelable. Le principe de fonctionnement des systèmes de chauffage en aérothermie s’appuient exclusivement sur un cycle de compression et décompression d’un liquide avec des propriétés permettant le transfert calorifique.

D’ailleurs, la géothermie et l’aérothermie apporte des solutions de chauffage basées sur le même fonctionnement. En revanche, la méthode de captation des calories nécessaires diffère. La géothermie capte les calories générées par le noyau terrestre alors que l’aérothermie tire son énergie directement de l’air ambiant. Le système de captation géothermique est donc nettement plus lourd à mettre en œuvre. Pour ces raisons France PAC Environnement préconise plutôt l’utilisation de l’aérothermie dans le cadre d’une rénovation car elle permet de limiter les travaux nécessaires. On peut même considérer l’aérothermie comme une solution basée sur l’exploitation d’une énergie solaire. En effet, ces calories nécessaires aux fonctionnement du principe sont directement produite sous l’effet du soleil.

Quel est le principe de l’aérothermie ?

L'aérothermie est basé sur l'exploitation d'une énergie renouvellé automatiquement sous l'action du soleil

France PAC Environnement préconise l’usage de l’aérothermie pour apporter une solution de chauffage

Le fonctionnement d’un chauffage en aérothermie peut donc être mis en œuvre grâce à un module extérieur qui va permettre de capter directement les calories présentent dans l’air extérieur. Le module extérieur permet de capter ces calories grâce à un ventilateur. D’ailleurs les technologies actuelles permettent d’obtenir des modules qui ne génèrent plus aucune nuisances sonores qui fut durant longtemps un inconvénient majeur des solutions aérothermiques. Ces calories ainsi captées sont transmises à un fluide calorifugène.

Ce fluide va permettre dans un premier temps le transport des calories captées. Le fluide, sous l’action des calories va se dilater en changeant d’état. Ce changement d’état permet d’aboutir à une augmentation de la pression qui elle même va générer suffisamment de chaleur pour permettre de chauffer les pièces de vie d’une habitation. Cette chaleur générée est diffusé dans l’habitation soit grâce à un circuit d’eau de chauffage, soit grâce à des diffuseurs. On distingue d’ailleurs différentes solutions techniques s’appuyant sur l’aérothermie pour permettre de chauffer une habitation.

Qu’est ce qu’une pompe à chaleur ?

On appel ces solutions des pompes à chaleur ou PAC. On parle de PAC air/eau qui permet de se raccorder directement au circuit de chauffage déjà existant ou la PAC air/air qui nécessite l’installation de « split » pour permettre la diffusion de la chaleur produite. La PAC air/eau apporte un réel intérêt lors de l’installation dans le cadre d’une rénovation énergétique car elle s’adapte directement au circuit de chauffage existant. Alors que la pompe à chaleur nécessite l’installation de diffuseurs dans les pièces a chauffer, elle profite généralement d’une caractéristique réversible qui apporte des capacités de régulation thermique complètes.

La PAC air/air peut être aussi une solution de climatisation performante en plus d’apporter un chauffage écologique et économique. L’aérothermie profite d’un réel avantage économique puisqu’elle permet de diviser en moyenne par 4 la facture énergétique dédié au chauffage. On définie les performances d’une pompe à chaleur grâce au COP qui apporte une indication sur le rapport entre l’énergie consommée et l’énergie restituée. En moyenne le COP est de 4 ce qui signifie que la pompe à chaleur nécessite 1 kW pour 4 kW de chaleur produite.

Chauffage de l’eau sanitaire

L’aérothermie apporte aussi une réponse écologique et économique pour la problématique du chauffage de l’eau sanitaire. En effet, de la même façon qu’une pompe à chaleur air/eau, le ballon thermodynamique va permettre de chauffer l’eau contenu dans un ballon en captant les calories présentes dans l’air ambiant. Il existe différentes solution pour permettre une production d’eau chaude grâce à l’aérothermie. Usuellement, nous réalisons l’installation de ballon thermodynamique monobloc avec les volume nécessaires en fonction des besoins des habitants.

Cependant, lorsque l’espace est insuffisant pour une renouvellement des calories nécessaire au fonctionnement du principe aérothermique, nous préconisons l’usage de ballon thermodynamique bi-bloc. Nous recommandons l’usage de cette version bi-bloc lorsque la surface de la pièce et inférieure à 20M3 hors encombrant. Le système s’apparente alors réellement à une pompe à chaleur air/eau car elle est composé d’une part d’un module extérieur permettant de capter les calories directement présentent à l’extérieur et d’un ballon contenant l’eau a chauffer. Pour France PAC Environnement, les ballons thermodynamiques représentent une réelle opportunité écologique et économique car ils permettent en moyenne de réaliser près de 70% d’économies sur la facture de chauffage de l’eau.

Produisez votre électricité

Pour France PAC Environnement, le chauffage est donc l’un des points principaux sur lesquels agir pour permettre une rénovation énergétique efficace. Cependant, il existe d’autres points sur lesquels il est bon d’apporter des améliorations comme la production d’électricité en autonomie. La technologie photovoltaïque apporte les solutions techniques permettant une production d’électricité autonome. De plus les projets photovoltaïques présentent un aspect écologique non négligeable.

Un projet pleinement écologique

En effet, un projet photovoltaïque représente bien une opportunité écologique dans sa globalité. Le matériel principal d’un panneau photovoltaïque est le silicium qui est le deuxième élément le plus présent sur terre après l’oxygène. La seule étape d’un projet photovoltaïque qui est source d’impact environnemental est l’étape de la fabrication. Cette étape nécessaire produit effectivement une « pollution », mais cet impact est rapidement compensé en 2 à 3 ans de production d’électricité. Cet impact est donc négligeable au regard de la durée d’un projet photovoltaïque estimé de 30 à 40 ans.

De plus la filière s’est organisé pour apporter des solutions concernant la problématique de la fin de vie des installations. En effet, il existe aujourd’hui un organisme a même de collecter les déchets issues de la technologie photovoltaïque. De plus, des usines de recyclage dédié au photovoltaïque permettent aujourd’hui de répondre aux besoins de recyclage des premières génération de panneau en fin de vie. Les techniques actuelles permettent un recyclage proche des 95% des panneaux photovoltaïques.

Quel mode de production choisir ?

France PAC Environnement recommande vivement de devenir producteur photovoltaïque afin d’éviter l’impact des hausses successives du tarif de l’électricité. Lorsque vous êtes producteur d’électricité photovoltaïque vous avez la possibilité de revendre la production faite sur le réseau national avec l’appui d’un contrat de rachat de la production sur 20 ans ou de consommer directement l’énergie produite pour les besoins de l’habitation, on parle d’autoconsommation. Le tarif de rachat de l’électricité ne cesse de baisser donnant de plus en plus d’intérêt au principe d’autoconsommation.

L’objectif principal consiste donc a optimiser le taux d’autoconsommation pour une rentabilité optimum. Deux méthodes sont possibles pour permettre d’optimiser l’autoconsommation. Il est possible de stocker l’énergie produite non consommé. Il est aussi possible de synchroniser la consommation en fonction de la production d’électricité faite par les panneaux grâce à la mise en fonction automatique des appareils les plus énergivores au période de pics de production photovoltaïque. Nous ne conseillons pas l’utilisation des batteries solaire. Elles sont encore une source de pollution conséquente. De plus elles nécessitent un investissement trop important ce qui impact trop largement la rentabilité du projet. Nous orientons donc dans la majorité des cas vers un couplage de l’installation photovoltaïque avec un système domotique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *