Menu

Solaire ou éolien ?

décembre 13, 2018 - Photovoltaique
Solaire ou éolien ?

Quelle solution de production choisir : Solaire ou éolien

Les énergies renouvelables en France

A l’heure où la France annonce sa volonté de relancer le nucléaire civile avec la construction prochaine de 3 EPR de troisième génération, il devient important de trouver une alternative aux énergies fossiles et à la fission. La fusion relevant toujours du domaine de l’hypothétique (son utilisation industrielle n’étant pas prévue avant 2035) c’est vers les énergies renouvelables qu’il faut se tourner. Ici, nous n’avons que l’embarras du choix : solaire, éolien, hydraulique, biomasse ou géothermie. Cependant, dans le cadre de la production électrique par les particuliers, les solutions mises en avant sont l’éolien et le photovoltaïque. L’énergie ainsi générée peut être revendue à EDF et assurer un revenu annuel confortable. Laquelle de ces 2 solutions est la plus rentable pour les particuliers ?

Comparatif économique entre l’énergie solaire ou éolien

Le constat de départ est simple : l’éolien n’a pas le vent en poupe. Avec un tarif de rachat de 0,082 €/kWh pendant 10 ans, puis entre 0,028 et 0,082 €/kWh pendant 5 ans selon les régions, les prix sont dérisoires par rapport aux 0,58 €/kWh garantis pendant 20 ans dans le cadre du rachat de la production photovoltaïque. Ainsi, le tarif de revente de l’électricité produite est à peine plus élevé que les offres « traditionnelles » des fournisseurs d’énergie. A ce prix-là, il est difficile d’amortir le coût d’une installation éolienne qui est compris entre 10.000 € pour une installation de 1 kW, et 70.000 € pour une de 20 kW. A titre de comparaison, une installation standard de 3 kWc de panneaux solaires photovoltaïques coûte environ 20.000 € (temps de retour sur investissement : entre 6 et 10 ans). Les deux solutions bénéficient certes d’un crédit d’impôt de 50%, mais le gain économique n’est pas au rendez-vous pour l’éolien.

Comparatif écologique entre l’énergie solaire ou éolien

France PAC Environnement

Comparatif puissance électrique solaire ou éolien

L’éolien possède toutefois un léger avantage sur le photovoltaïque au niveau de son empreinte carbone. Pour effectuer un bilan carbone correct d’une installation, il faut prendre en compte tous les moyens mis en œuvre pour son édification, la production de CO2 lors de son utilisation et enfin le traitement des déchets. Là où l’éolienne marque des points, c’est à cause du niveau de technicité et de la difficulté de traitement des cellules photovoltaïques standard. Ainsi la production de CO2 en gramme par kWh est comprise entre 25 et 150 pour le photovoltaïque, tandis que pour l’éolien, elle est de l’ordre de 20 g/kWh. Il s’agit bien sûr d’une approximation faite à partir des technologies actuelles, et pas de ce qui nous attend d’ici peu. Dans ce cas, pourquoi le solaire photovoltaïque est-il privilégié ? Le raison est simple : sa production journalière est quasi-régulière, tandis que l’éolien est trop intermittent et tributaire de l’activité des vents. Ceci entraîne une utilisation plus importante de solutions d’appoint pour lisser la production électrique éolienne (centrales charbon ou hydrocarbures). C’est précisément ici que la donne change, et que le photovoltaïque gagne des points en développement durable.

Le constat de France PAC Environnement concernant les grands parcs

Par contre, la donne change radicalement dans le cas d’une production à l’échelle nationale, avec de grands parcs, et un réseau de distribution assez vaste pour permettre de palier aux moments de faiblesse de la production. Ainsi, l’éolien individuel n’est pas la panacée à la crise énergétique à venir, mais le grand éolien n’a pas dit son dernier mot pour autant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *